Urgence dentaire : tout savoir pour réagir à temps

Un mal de dent, un écoulement dans la cavité buccale, une dent cassée... quelles sont les véritables urgences dentaires et comment y remédier ?

Savoir repérer une urgence dentaire

Sans être dentiste, chacun de nous est capable de déceler des signes anormaux qui indiquent que quelque chose ne va pas. Pour autant, faut-il demander un rendez-vous pour une urgence dentaire ou un simple rendez-vous, quitte à attendre 2 mois. On repère 4 types d’urgences dentaires :

  • Infection
  • Traumatisme
  • Hémorragie
  • Nécrose (dent qui n’est plus alimentée par l’organisme, et donc sans vie)

Voyons tout cela plus en détail !

Les 4 urgences dentaires

1) L’infection

Qu’elle concerne la dentition ou toute partie du corps, l'infection dentaire doit être traitée dans l’immédiat afin d’éviter des complications comme la septicémie ou pire, un choc septique pouvant être fatal.

L’infection eut se manifester différemment d’un cas à l’autre : simple douleur, écoulement saouvent nauséabond, abcès avec gonflement ou au contraire trou dans la gencive, difficulté à avaler... Cela peut survenir suite à un acte thérapeutique (consultation chez le dentiste, ORL), à cause d’une mauvaise hygiène dentaire, ou encore

3 choses à repérer

En urgences dentaires, on considère qu’un patient doit consulter le plus tôt possible lorsqu’il remarque les 3 choses suivantes :

  • Symptômes présents depuis plus de 48h (douleur, écoulement, mauvaise odeur, sensation inhabituelle dans la gencive ou dans la bouche)
  • Fièvre : une température supérieure à la norme n’est pas toujours immédiatement ressentie. Prendre la température en cas de maux dentaires permet de confirmer l’hypothèse d’une infection
  • Difficulté à réaliser des gestes essentiels comme la déglutition, la respiration, l’ouverture de la bouche

Traitement d’une infection en urgence

La consultation permet d’examiner la dentition avec minutie, de réaliser une radiographie si besoin. L’infection est soignée par le dentiste qui draine l’abcès le cas échéant : ses actes sont réalisés au cas par cas, pour traiter l’urgence dentaire infectieuse.

Le patient repart avec plusieurs prescriptions pour continuer à soigner l’infection : antiseptique (bains de bouche par exemple), antibiotique, antalgique... Si l’état du patient le justifie, un rendez-vous peut-être proposé dans les jours suivants pour vérifier la diminution des symptômes.

Que faire ?

Lorsqu’une personne pense avoir une infection dentaire, elle doit le signaler à son dentiste en lui téléphonant et selon les symptômes qu’elle décrit, elle sera reçue en urgence.

2) Le traumatisme dentaire

On appelle traumatisme tout ce qui concerne un choc physique : une chute, un coup, un accident, une blessure... En urgences dentaires, on parle de traumatisme lorsqu’une dent a subi un choc comme par exemples :

  • chute de la personne avec choc de la dentition ou du visage sur le sol
  • agression

La dent peut s’être déplacée, être déscellée ou fracturée. Si rien n’est fait son état va s’empirer.

Complications des traumatismes dentaires

Si la dent s’est déplacée, elle peut ne plus être alimentée par ses racines et se décolorer voire même engendrer une nécrose pulpaire (mort de la partie interne de la dent, la pulpe). Elle perd sa couleur blanche et peut aussi complètement tomber. Le déplacement peut entraîner une infection avec abcès.

Si la dent est cassée, la pulpe interne de la dent peut être mise à nue, avec toutes les complications que cela implique : nécrose (dent morte), abcès... Soit une fissure apparaît, soit elle est invicible, soit vous avez perdu un morceau de dent.

Ces complications montrent à quel point les traumatismes sont une urgence dentaire à ne pas prendre à la légère. Si

Si la dent ou si un morceau de dent est tombé, le patient doit être pris en charge en moins d’1h pour pouvoir remettre la dent en place. Dans ce cas, il faut protéger la dent dans un tissu propre humidifié avec du serum physiologique ou de la salive pour qu’elle puisse être encore utilisée à l’arrivée au cabinet dentaire. Une urgence dentaire vraiment urgente !

Comment savoir si le traumatisme est une urgence ?

Toute sensation anormale qui persiste dans les heures qui succèdent le choc, aussi infime soit-il, doivent interpeller. Appeler votre cabinet dentaire pour avoir la confirmation qu’une consultation en urgence est nécessaire. Les dents de laits ayant subi un traumatisme peuvent entraîner une mauvaise santé de la future dent définitive.

Que faire ?

Protéger la dent dans un tissu propre humidifié avec du serum physiologique ou de la salive pour qu’elle puisse être encore utilisée à l’arrivée au cabinet dentaire. Rendez-vous en moins d’1h au cabinet.

3) La nécrose dentaire

La dent change de couleur, devient grise et moins sensible. Cela est dû au fait que la dent n’est plus alimentée : elle est déscellée, ses racines ne sont plus en place, elle ne perçoit plus les signaux du système nerveux. La dent n’est plus vivante.

Une urgence esthétique

Pour ne pas perdre une dent nécrosée et pour lui redonner une couleur blanche, il faut intervenir rapidement. La cause de la nécrose doit être identifiée est traitée, notamment dans le cas d’une infection de la pulpe dentaire (à l’intérieur de la dent). Un blanchiment dentaire permet de retrouver une apparence normale.

Cette urgence peut survenir à la suite d’un choc, même a priori faible. Ne laissez pas de place au doute et appelez voter cabinet d’urgences dentaires pour avoir l’avis de professionnels.

4) L’hémorragie dentaire

Tout le monde connaît un jour l’autre un saignement de gencives. Ils cessent spontanément. Parfois, ils ne cessent pas par eux-mêmes, et même après avoir compressé l’origine de la perte de sang. Cela exprime une hémorragie dentaire consécutive à un choc ou un geste chirurgical : le saignement peut provenir dans les suites d’une chirurgie dentaire comme la pose d'implants, l'extraction de dents...

Que faire ?

Lors de votre transport vers le cabinet qui vous accueille (après avoir appelé pour être reçu en urgence), le patient ou ses proches doivent faire un point de compression : à l’aide d’un tissu propre, compresser à l’endroit où le sang coule. Le chirurgien-dentiste procède aux traitements adéquats pour stopper l'hémorragie. N'oubliez pas de l'informer de l'éventuellement prise de médicaments encourageant l'hémorragie comme les anticoagulants, l'aspirine...

Qui contacter en cas d’urgence dentaire?

Si l’urgence survient après à un soin chez le dentiste, contactez-le. Il pourra vous indiquer la démarche à suivre pour prendre votre urgence en charge au mieux. Certains professionnels reçoivent la nuit, le dimanche, les jours fériés, surtout dans les cabinets dentaires où les dentistes fonctionnent par roulement pour qu’un professionnel soit toujours disponible.

Si mon dentiste refuse de me prendre en urgence ?

Professionnel libéral la plupart du temps, le dentiste ou chirurgien-dentiste a un agenda bien rempli. Certains n’ont d’autres solutions que de refuser des urgences dentaires, étant déjà débordé par d’autres urgences dentaires... Il n’a pas l’obligation de recevoir quiconque prétend subir une urgence, mais il est aussi soumis au devoir d’assistance aux personnes en danger. Des urgences dentaires négligées peuvent avoir une conséquence dramatique.

Comment éviter l’urgence dentaire ?

Comme toujours en matière de santé, la meilleure des réactions est la prévention. Consultez votre dentiste autant de fois qu’il vous le conseille, le plus souvent une fois par an, pour un détartrage qui contribue notamment à faire diminuer le risque d’infection dentaire, de déchaussement dentaire.

Mais hélas, vous ne pouvez pas éviter les chocs en allant chez le dentiste ! Soyez donc prudent au quotidien pour éviter les traumatismes : adoptez un mode de vie prudent pour ne pas risquer de casser votre dent, de faire sauter votre implant.

Le brossage des dents est et sera toujours la meilleure des préventions contre les urgences dentaires infectieuses. Ne vous en privez pas !

Grâce à internet, trouvez en un clic votre chirurgien-dentiste pour une consultation en urgence.