L'implant dentaire, en bref

Le cabinet du Docteur Pierre Martin, dentiste à Paris 13ème, vous présente l'implant dentaire.


Un implant est une sorte de vis en titane, fixée dans l'os comme la racine d'une dent naturelle. L'implant permet de remplacer la dent manquante sans toucher aux autres dents.

 

C'est pourquoi, le praticien adapte la longueur, le diamètre et la forme au cas clinique grâce à un examen radiologique performant: 3D ou scanner.

Le protocole implantaire
Tout d'abord le praticien doit accéder à l'os, en dégageant la gencive. Pour cela il pratique une incision à l'aide d'un bistouri, puis il décolle la gencive pour bien voir son champ opératoire. Aujourd'hui des scanners 3D reproduisant sur ordinateur l'anatomie précise des maxillaires permettent une chirurgie beaucoup moins invasive dans les cas courants (technique dite 'flapless').

L'implantologie est une percée essentielle qui a amélioré la vie de milliers de patients. En effet, c'est souvent la solution optimale car :

  • cela permet d'éviter de sacrifier inutilement des dents saines
  • c'est la seule possibilité d'éviter une prothèse amovible
  • le patient retrouve le confort des dents originelles et donc une qualité de vie incomparable
  • l'esthétique est optimale
  • cela évite la perte osseuse liée à l'extraction d'une dent.

En clair, un implant dentaire est la solution optimale s'il manque une ou plusieurs dents. Ainsi, presque tout le monde peut bénéficier d’une solution de remplacement pour ses dents, avec un aspect et des fonctions identiques à ceux d'une dent naturelle. Il est cependant important d'avoir un tissu osseux totalement développé auparavant. Ce qui explique que les implants dentaires ne soient normalement pas installés sur personnes de moins de 18 ans.

L'implantologiste va, à l 'aide de forets de diamètre adpaté, préparer la place dans l'os. L'implant pénétre dans l'os en forçant légèrement. Il est ainsi stabilisé. Après la pose de l'implant va avoir lieu la phase d'ostéo-intégration. En effet l'implant, contrairement à la dent, est totalement fixe, c'est-à-dire ankylosé dans l'os. La mise en charge de l'implant est généralement différée pour permettre la phase d'ostéo-intégration (de plusieurs semaines à plusieurs mois). Par la suite, une couronne sera mise sur cet implant qui se comportera comme une racine artificielle.

Voir les vidéos

Implant dentaire : avant, pendant et après !

Avoir une dentition impeccable, pas seulement une affaire d’esthétique : l’implant dentaire permet de retrouver un sourire radieux mais aussi le confort de la parole, de l’alimentation en toute insouciance.

Pourquoi pose-t-on un implant dentaire ?

Deux raisons peuvent mener à envisager la pose d’un implant : la perte d’une dent définitive ou le besoin de remplacer une dent abîmée. Ces deux motifs légitimes ont des causes différentes en fonction de l’histoire du patient :

  • traumatisme (accident, chute, agression) ayant entraîné la perte d’une dent qui n’a pas pu être remise en place malgré les compétences des chirurgiens-dentistes en matière d’urgences dentaires, ou qui a entraîné la fracture, fissure d’une dent irréparable
  • dent nécrosée (morte)
  • déchaussement important avec inconfort ou même difficulté à s’alimenter, à parler et donc besoin d’extraire la dent pour poser un implant.

Quelles que soient les causes de problèmes dentaires à l’origine de la pose d’implant, le principe thérapeutique global est le même. Mais en fonction de chaque cas, des soins doivent parfois être envisagés avant même la pose de l’implant dentaire.

L’implant, c’est quoi ?

Une tige métallique vient remplacer les racines naturelles de la dent. Conçue en titane, elle a la propriété de se lier naturellement à l’os : le titane permet une excellente ostéointégration (intégration de l’implant en titane dans la structure osseuse de la mâchoire).

La majorité des implants sont endostéaux, c’est-à-dire positionnés dans la mâchoire et sous la gencive (l’implant en lui-même est donc invisible, c’est le pilier qu’on lui ajoute par la suite qui dépasse de la gencive et permet de fixer la dent articifielle). Lorsque la mâchoire du patient est trop fine ou trop basse, le chirurgien-dentiste peut décider de poser un implant subpériostal, qui se pose autour de la structure osseuse.

Temporaire ou permanent, l’implant dentaire est fixé de manière à ce qu’il ne bouge plus du tout. Contrairement à un appareil dentaire, également appelé dentier ou prothèse dentaire, qui peut s’enlever quand la personne le souhaite. Lorsqu’il est temps de retirer un implant temporaire, une chirurgie s’impose. La plupart du temps, les implants sont permanents.

Comment fonctionne un implant ?

La tige de titane est insérée dans l’os, à la place des anciennes racines. Lors d’un long processus de cicatrisation, cette tige fait partie intégrante de l’os maxillaire (os de la mâchoire). Au-dessus de cet implant, est fixé un pilier, autre partie métallique, qui va accueillir la dent artificielle, appelée couronne.

Il est possible de poser plusieurs implants, mais cela s’avère plus coûteux que la méthode du bridge, économique en cas de multiples dents manquantes.

Avant la pose, ce qu’il faut savoir

La pose d’implant dentaire n’est pas un acte anodin, loin de là. Voici ce que vous devez savoir pour anticiper les éventuels freins à la pose d’implant.

Coût

Cela n’est pas un scoop : l’implant dentaire coûte très cher, puisqu’il n’est pas rare de le voir facturé à plus de 2000€. Et pourtant, ce n’est pas une dent en or !

Ce coût varie d’un praticien à un autre, des techniques choisies, mais aussi du pays de réalisation. La pose d’implants dentaires à l’étranger devient fort présente sur internet. Mais est-ce toujours pris en charge par la mutuelle ? La qualité est-elle suffisante pour espérer conserver l’implant durablement, au moins autant que ceux posés en France ? Nous vous recommandons de faire appel aux professionnels implantés en France pour le succès de votre pose d’implant dentaire. La qualité esthétique et de confort compte autant que votre santé.

Remboursement

Maintenant que vous savez combien coûte la pose d’un implant, vous savez que le choix de la mutuelle est essentiel. À moins que par chance, la vôtre prenne déjà bien en charge la pose d’implant ! Mais aujourd’hui, la plupart des salariés ne peuvent choisir leur mutuelle qui leur est imposée par leur entreprise : le remboursement ne pourra peut-être pas être aussi bon qu’avec d’autres mutuelles.

Ce que l’implant change dans votre vie

Vous n’osez plus sourire ? Manger ou parler est devenu pénible à cause de dents déchaussées ou abimées ? L’implant vous permet de :

  • revivre sans complexe, de rire aux éclats sans craintes
  • mâcher tous les aliments et de retrouver une alimentation normale
  • de vous exprimer correctement oralement en public

L’implant a aussi pour avantage de donner une véritable stabilité à la dentition et à la mâchoire : vous retrouvez un confort incomparable et bien loin de celui qu’offre un dentier.

À réaliser avant la pose d’implant dentaire

L’extraction

Si vous êtes dans le cas de dents tellement abîmées qu’il faille envisager la pose d’implants, nul doute que vous devrez d’abord passer par une extraction dentaire. La place est ainsi libérée pour recevoir un implant dentaire dans les meilleures conditions. À moins que la structure osseuse de la mâchoire ne permette pas la pose d’implant : dans ce cas, vous aurez aussi besoin de passer par une greffe osseuse

La greffe osseuse dentaire

Si l’os maxillaire ne permet pas d’accueillir un implant dentaire convenablement, la greffe osseuse peut être nécessaire. Il existe plusieurs techniques, comme le soulevé de sinus qui permet de combler une cavité pour mieux poser un implant. Tout comme les fondations d’une maison doivent être impeccables, l’os de la mâchoire doit être parfaitement adapté pour que la pose d’implant soit un réel succès.

La consultation de préparation

Comme pour toute intervention chirurgicale, vous devrez rencontrer votre chirurgien-dentiste au préalable, pour qu’il examine votre dentition, réalise une radiographie, éventuellement panoramique et parfois même un scanner. Cela lui permet de faire un état des lieux de la santé de votre mâchoire et de choisir le meilleur procédé pour la pose d’implant. Il vous explique alors tout le déroulé de l’intervention et ses suites.

La pose de l’implant dentaire de A à Z

1)    L’anesthésie

La peur du dentiste est souvent liée à la peur de la douleur. La pose d’implant nécessite une anesthésie pour le bon déroulement de l’intervention.

Sous anesthésie locale la plupart du temps, la pose d’implant dentaire peut aussi être réalisée sous anesthésie générale. Lorsque le patient est trop anxieux, lorsque la technique utilisée l’exige ou si l’intervention peut durer longtemps, être compliquée.

2)    L’incision de la gencive

Elle permet de dégager l’accès à l’os maxillaire.

3)    Réalisation d’un emplacement

Le chirurgien perce un trou dans l’os, pour permettre l’insertion de l’implant

4)    La pose d’implant

L’implant est positionné dans le trou de manière à favoriser son intégration à la structure osseuse. La gencive est refermée ou couverte de façon à permettre la cicatrisation. Le pilier est éventuellement posé au cours de cette étape, mais cela demande beaucoup de précautions pendant plusieurs mois pour éviter de le faire bouger avant la fin de la cicatrisation, car le pilier est visible au-dessus de la gencive.

5)    La cicatrisation

L’intégration de l’implant à la structure osseuse de la mâchoire s’appelle l’ostéointégration. L’implant devient partie intégrante de la mâchoire grâce à un lent processus de cicatrisation, pouvant prendre 2 à 6 mois.

6)    La pose du pilier

Cet élément se pose sur l’implant, ce qui demande une nouvelle incision, une nouvelle anesthésie locale.

7)    La cicatrisation

Cette fois-ci, deux semaines suffisent pour la bonne cicatrisation de la gencive.

8)    La pose de la couronne

Aussi appelée dent artificielle, la couronne est posée sur le pilier de manière à ne plus bouger du tout.

Il est possible de poser plusieurs implants même si la pose de bridges et dans ce cas, moins onéreuse.

Après la pose, une nouvelle vie !

L’implant dentaire permet de retrouver du confort. Cette intervention possède un excellent taux de réussite et il n’y a aucune raison de ne pas la choisir si elle semble bien adaptée au patient. Ne demandant que très peu d’entretien et surveillance sur le long terme, l’implant est efficace, pratique et facile à vivre, bien plus qu’une prothèse dentaire qu’on enlève tous les soirs avant de se coucher ! Il n’y a pas de risque de perte non plus de ce fait.

Enfin, l’esthétisme est bluffant, quasiment invisible même par les proches.

Pose d’implant à l’étranger ou en France ?

Si la pose d’implant peut s’avérer moins chère à l’étranger, le coût du transport peut vite remettre les compteurs à zéro. Sans compter que votre mutuelle peut ne pas accepter le remboursement. Mais surtout, ce serait se priver des compétences inébranlables des chirurgiens-dentistes de France, formés dans des écoles que tout le monde s’arrache.